Centrale de la Bâtiaz
Case postale 391
1920 Martigny
Tél. 027/720.20.20
Fax 027/720.22.77




 

Un peu d'histoire

Electricité d'Emosson SA capte les eaux du Massif du Mont Blanc pour alimenter un lac situé à 1930 mètres d'altitude. La société a été créée en 1954, mais ce n'est qu'en avril 1967 que la construction du barrage a été décidée. avec une mise en service prévue le 1er juillet 1975. Les chemins de fers fédéraux suisse (CFF) propriétaires du barrage existant de Barberine, avaient auparavant donné leur accord pour que ce dernier soit submergé sous 42 mètres d'eau **.
Le sigle d'Emosson figure sur tous les titres et coupons des emprunts par obligations émis par Electricité d'Emosson SA depuis 1967.

Un aménagement franco-suisse

Les eaux des hautes vallées françaises de l'Arve et de l'Eau Noire et les eaux suisses du Val Ferret et de la Vallée du Trient sont drainées par trois collecteurs à écoulement libre.

Les collecteurs Sud et Ouest, sur territoire français, dirigent les eaux captées par gravité jusqu'à la retenue, alors que les eaux du collecteur Est, transitant par le bassin de compensation des Esserts, sont refoulées au moyen de pompes installées dans la centrale de Vallorcine.

L'utilisation des eaux accumulées dans la retenue d'Emosson sur la chute brute de 1400 m disponible jusqu'à la vallée du Rhône est réalisée en deux paliers, avec une centrale à Vallorcine (France) et une à Martigny-La Bâtiaz. La chute secondaire Les Esserts-Vallorcine peut turbiner directement les eaux du collecteur Est lorsque celles-ci ne sont pas pompées à Emosson, et les diriger ensuite sur la chute inférieure Vallorcine-La Bâtiaz. Les eaux sont restituées au Rhône près de Martigny.

Quelques chiffres

La production totale des chutes Emosson-Vallorcine et Le Châtelard-La Bâtiaz est de 870 GWh, soit 250 GWh en été, et 620 GWh en hiver. L'énergie absorbée pour le pompage Les Esserts-Emosson représente 110 GWh par an.
(1 GWh = 1 mio kWh)

Le barrage d'Emosson, un des plus beaux ouvrages d'Europe

Situé au col de la Gueulaz, le barrage d'Emosson est l'ouvrage le plus important de l'aménagement. Il obture la gorge creusée par la Barberine dans le verrou rocheux naturel barrant la plaine d'Emosson au sud-est. Dans ce lien internet, un film de la télévision suisse romande, présente cette construction réalisée en 1969

Le premier béton a été mis en place en septembre 1969, le dernier en août 1973. La retenue fut remplie la première fois le 10 septembre 1975.

Le barrage d'Emosson est accessible par une route ouverte au public en été. Un service de car assure la liaison entre Trient, Finhaut et le barrage, doublant la liaison ferroviaire comprenant le funiculaire Châtelard-Village – Giétroz - Château-d'Eau, le chemin de fer d'altitude aboutissant près du pied du barrage et le mini-funiculaire d'Emosson (ascenseur incliné), permettant de gagner le couronnement.
Un site splendide au cœur du Mont-Blanc

La Centrale de la Bâtiaz (Martigny, Valais, Suisse)

La centrale de La Bâtiaz à Martigny est une centrale de type classique avec deux groupes verticaux comprenant chacun un alternateur et une turbine Pelton ainsi qu'un bassin d'expansion et un canal de fuite enterré d'une longueur de 1.2 km.

L'emplacement de la centrale a été choisi avec soin compte tenu de divers paramètres tels que le niveau élevé de la nappe phréatique et les conditions géologiques particulières du site.

La centrale de La Bâtiaz rassemble les données de tous les ouvrages. L'aménagement est surveillé et commandé à distance y compris la centrale très complexe de Vallorcine.

La Centrale de Vallorcine (France)

La centrale de Châtelard-Vallorcine remplit plusieurs missions:
  • Elle est le palier supérieur de l'aménagement avec le même débit d'équipement que le palier inférieur auquel elle transmet les eaux de l'accumulation d'Emosson par l'intermédiaire du bassin de compensation de Châtelard.
  • Elle est également le palier secondaire les Esserts-Le Châtelard qui turbine les eaux d'hiver du collecteur Est (Suisse) qui ne sont pas transitées dans la retenue d'Emosson par pompage.
  • Elle contribue au transvasage des eaux du collecteur Sud (France) dans la retenue.
  • L'été, elle sert de station de pompage du collecteur Est pour refouler les eaux entre le bassin de compensation des Esserts (cote 1516 m s. m.) et le niveau de la retenue d'Emosson (cote 1785 jusqu'à 1930 m s. m.).

Cette disposition - avec le bassin des Esserts, d'une capacité de 220'000 m3 - permet d'équilibrer les fluctuations journalières lors des forts apports d'été et dans l'entre-saison d'effectuer le pompage sur les heures de nuit et de fin de semaine, c'est-à-dire de concentrer ce type d'activité sur les heures de faible consommation.

L'architecture étudiée de cette centrale (choix de la couleur, revêtement) s'intègre à merveille dans le paysage de la vallée étroite où elle est érigée.

Une entreprise certifiée

Le système de management d’Electricité d’Emosson SA est certifié ISO 9001 depuis 2006.

L’énergie renouvelable produite dans les centrales de Vallorcine et de La Bâtiaz est certifié par TüV Süd
selon le « CMS Standard 83 Erzeugung EE » depuis 2003.

Rapport annuel de gestion 2016 et Communiqué de presse juin 2017

Communiqué de presse avril 2017 et Emprunt 2017 – Prospectus

Rapport annuel de gestion 2015 et Communiqué de presse juin 2016

Communiqué de presse avril 2016

Rapport anuel de gestion 2014 et Communiqué de presse juin 2015

Communiqué de presse avril 2015

Rapport annuel de gestion 2013 et Communiqué de presse juin 2014

Rapport annuel de gestion 2012

Rapport annuel de gestion 2011

Rapport annuel de gestion 2010

Rapport annuel de gestion 2008-09

Rapport annuel de gestion 2007-08